AviaSim – Stage contre la peur en avion

STAGE « ANTISTRESS » AVIASIM

Chaque jour, on compte plus de 20 000 avions de ligne dans le ciel et sept millions de passagers à voyager dans un cadre professionnel ou personnel. Parmi eux, des stressés, des phobiques, qui vivent très mal leur expérience. Depuis deux ans et demi, l’entreprise AviaSim, leader de la simulation de vol en France, réalise des stages « antistress » pour lutter contre la peur en avion. Alors qu’un français sur deux éprouve un stress à l’idée de prendre l’avion, du simple pincement au cœur au moment du décollage à l’incapacité totale de monter à bord, ce stage permet de retrouver le plaisir de voyager.

AviaSim propose un stage unique, basé sur la pratique et individuel pour s’adapter à la peur du stagiaire. Un programme de six heures a été mis en place, deux heures de théorie et quatre heures de pratique, aux commandes de l’un des simulateurs Airbus A320. La première séance est l’occasion d’échanger avec le stagiaire pour mieux le connaître et échanger sur ses expériences vécues. Avec son instructeur, pilote professionnel, ils aborderont différentes thématiques aéronautiques : comment vol un avion, la sécurité et la météo notamment. La deuxième session se déroule à bord du simulateur. Le stagiaire et l’instructeur partiront pour un vol complet d’une destination à une autre, pour vivre un vol en condition idéal. Une première expérience à bord  du cockpit pour désacraliser le métier de pilote de ligne. Enfin, la dernière session qui se déroule également dans le simulateur permet de tester la plus part des circonstances aggravantes d’un vol : mauvaises conditions météorologiques (pluie, neige, brouillard par exemple), ou des pannes moteurs, pannes électriques. Cette étape va permettre au stagiaire de mieux comprendre les moyens mis à la disposition des pilotes pour faire face à ces risques. Ainsi, l’instructeur lui démontrera que malgré ces circonstances aggravantes, le vol peut soit se terminer normalement soit être dérouté pour atterrir sur un autre aéroport en toute sécurité. « En six heures, il est possible de gérer sa peur, pour voyager plus sereinement », assure Arthur, commandant de bord, spécialiste du stress aéronautique. « Lorsque l’on se retrouve dans une situation inconnue, comme lors d’un vol en avion, notre imaginaire va prendre le dessus sur notre rationalité. Pourtant, des gestes simples permettent d’éviter la panique : il faut les connaître pour les appliquer dès que l’on en ressent le besoin. Lever les zones d’ombre sur l’univers de l’aviation, c’est l’objectif d’une session antistress ».

L’accompagnement personnalisé du stagiaire est la clé pour répondre au mieux à ses craintes. Ce dernier participe au stage généralement avec un objectif. Il sait qu’il va prochainement prendre l’avion pour le travail ou pour le loisir. L’instructeur va lui proposer de réaliser ce vol à bord du simulateur afin de lui faire prendre conscience de ce qu’il va bientôt vivre. Le stagiaire aura ainsi des repères, un bruit, un virage ou un autre mouvement, qui lui permettront d’être plus serein le jour venu. Une étape qui ne serait pas possible dans un stage collectif. « La formule proposée par AviaSim est rassurante, c’est un vrai cours particulier. » témoigne Mathilde, qui a connu un vol agité entre Paris et New York. « Chaque étape est personnalisée : l’instructeur va d’abord prendre contact avec nous pour connaître notre type de peur. Les deux séances sur le simulateur sont précédées par deux heures de cours aéronautiques, du coup je n’ai aucune appréhension pour le vol et pourtant j’ai une peur panique de l’avion. Cette prise en main permet de se sentir en confiance. »

 

Les passagers aériens sont, à 48,5% des cadres (cadres supérieurs, chefs d’entreprises, professions libérales ou cadres moyens). On note également que 29,7% des voyages effectués en France ont un motif professionnel, mais ce taux est plus élevé pour les déplacements intérieurs (47% des passagers). Ces statistiques sont vérifiées dans les stages « antistress » où deux profils de voyageurs se distinguent. Certaines entreprises financent de tels stages à leurs employés qui sont contraints de prendre l’avion dans le cadre de déplacements professionnels, une réelle angoisse pour des salariés phobiques de ce moyen de transport. « Je n’ai pas pris l’avion pendant plus de dix ans. Du jour au lendemain j’ai commencé à avoir peur, surement à cause de l’actualité de ces dernières années. Prendre l’avion est pourtant devenu une obligation dans mon métier de consultant. Une obligation qui a fini par m’empêcher d’évoluer professionnellement. J’ai choisi de faire le stage AviaSim pour outrepasser ma peur. J’ai dû faire plusieurs heures de vol sur simulateur après le stage pour me rassurer davantage, mais le résultat est là. Mon vol pour Singapour a été légèrement stressant, mais j’y suis arrivé », témoigne Thierry, l’un des premiers stagiaires « antistress » d’AviaSim. A l’inverse, d’autres personnes sont soucieuses de prendre l’avion dans un cadre privé, pour voyager, partir en vacances. Prendre l’avion devient une véritable contrainte qui les empêche de visiter le monde.

Selon une étude réalisée par Air France Magazine, il existe cinq grandes familles psychologiques parmi les phobiques de l’espace aérien. Les « terriens » qui ne comprennent pas qu’un avion puisse voler et qui ont peur de perdre le contact avec le sol. Les « décideurs » qui n’aiment pas ne pas contrôler les événements et ont peur de s’en remettre à quelqu’un d’extérieur. Les « anxieux » qui ont peur dès qu’ils entendent un bruit et imaginent les pires scénarii. Les « spaciophobes » qui ont peur dans les endroits clos et très étendus. Enfin, on trouve les « traumatisés » qui ont déjà vécu un épisode difficile en avion.

Implanté dans cinq villes, Lyon, Toulouse, Tours, Bordeaux et Nice, AviaSim, a accueillis plus de 300 stagiaires qui ont tous pris les commandes des simulateurs de vol. Des personnes ayant des peurs différentes mais qui ont, pour la majorité, repris l’avion sans problème. Les équipes d’AviaSim sont heureuses de recevoir des cartes postales des quatre coins du monde ! Coût du stage 349€ par personne.

Initié en 2010 par Thomas Gasser, entrepreneur passionné d’aviation, AviaSim est la première franchise de loisirs en Europe à proposer une expérience aux commandes de simulateurs Airbus A320 pour particuliers et entreprises. Déjà présent à Lyon, Toulouse, Tours, Bordeaux, Nice et Aix-en-Provence, AviaSim projette d’ouvrir 3 à 4 licences de marque par an en France.